Avertir le modérateur

romane

  • Les sanglots longs

    Les Sanglots longs
    Des liaisons
    De l'automne
    Bercent mon cœur
    D'une dangerosité
    Presque monotone...

    Tout suffocant
    Et blême, quand
    Sonne l'heure,
    Je me souviens
    De Lucius
    Et je pleure.

    Et je m'en vais
    Au vent mauvais
    Qui emporte Barbara

    Deçà, delà,
    Pareil à la
    Feuille presque morte.


    Paul V.

  • Misérable!

    Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
    je te retrouverai, Lucius, misérable!
    Et je te le dis:
    L'oeil sera dans la tombe, et regardera Lucius.


    Victor H.

  • Salade de Musso

    Lucius!

    Où es tu? Que je te fasse la peau!
    Et après... Seras-tu là, pour prendre ta raclée?

    Sauve moi....parce que t'aime!


    Guillaume Musso

  • Romane

    De temps en temps, je ferai un peu de pub pour des auteurs de talent dont la notoriété reste confidentielle (ce qui revient à dire que Marc Levy et J.K. Rolling n'y auront pas leur place)

    un petit mot sur Romane, auteur des petits mots, recueil de textes courts en prose d'une grande force émotionelle.

    pour plus de renseignements, sur Romane:
    http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html

    et voici un texte tiré de ses petits mots:



    Noces de neige



    Drap. Blanc.
    Robe. Blanche.
    Douce lumière orangée.


    Drap. Blanc. Lisse, neuf, brodé.
    La robe blanche s’est affaissée sur le fauteuil blond.
    Les dessous de dentelle, dégrafés, glissés, défaits,
    gisent sur la robe inerte.
    Elle, elle est assise au bord du lit, sur le drap blanc,
    lisse, neuf, brodé.
    Sa lourde chevelure brune tombe sur ses épaules.
    Elle est nue. Blanche. Si blanche...

    Il contemple celle qu’il vient d’épouser.
    Il la contemple et dans son regard, danse la flamme.
    La flamme du désir de sa femme.

    Elle, elle est assise au bord du lit, blanche et nue.
    Elle baisse la tête et sous ses cils bruns, elle regarde ses
    cuisses de neige.
    Frissons.

    Il contemple les cuisses de neige de sa femme.
    Flamme du désir d’elles.
    Envie de les parcourir.
    Envie de les ouvrir.

    Envie d’Elle.

    Elle regarde ses cuisses de neige, par-dessous ses cils
    bruns.
    Aussi neigeuses que la robe de ses noces.
    Serrées.
    Verrouillées.
    Insondable désert blanc.

    Il est d’incommensurables silences de glace, des neiges
    éternelles aux abîmes terrifiants...
    Noces de Neige.
    Nuit noire.


    A l’homme de rien, mon père, à qui je dois l’enfer de
    ma jeunesse assassinée.

  • vanessa du Frat

    c'est officiel, Vanessa du Frat a obtenu le prix alexandrie, catégorie roman, pour les enfants de l'Ô.
    pour plus de précisions:
    http://www.alexandrie.org/static.php?op=prix2008.php.

    Un grand coup de chapeau à cet auteur de talent.

  • Europe 1: le défi du dimanche (suite)

    Après avoir déclamé trois chapitres de mon roman devant un parterre de chevreuils et tué un mammouth à coup de silex, je me suis offert quatre heures de yoga pour ouvrir mes chakras. Pur ce faire, j'ai loué un bateau sur la Voulzie, petit ruisseau traversant Provins, et j'ai pratiqué le yoga au milieu d'un ban de morues.
    En effet, tout le monde sait que les meilleurs shakras sont les shakras de morue.
    suite au prochain bulletin.
    Luc

  • Europe 1: le défi du dimanche

    Bon, ce matin, après un petit footing de 48 km dans la savane seine et marnaise, une injection de testostérone pour adoucir ma belle voix de mâle, et un gargarisme au Puligny Montrachet, j'ai déclamé mon roman parmi les biches et les faons, les chevreuils et les sangliers.

    J'ai reçu trois volées de plombs (je pensais que la chasse était fermée, au temps pour moi), ce qui a quelque peu nuit à ma diction, par moment. MAis tout comme Démosthène déclamait avec un petit caillou dans la bouche, ce ne sont pas ces quelques plombs dans le c... qui vont m'arrêter. Au moins, tant que je pense à ça, je n'ai pas le trac.
    Les biches ont beaucoup aimé mon chapitre 2 mais les sangliers ont fait grise mine lorsque j'ai retrouvé Barbara, à la fin du chapitre 3. Je crois qu'ils auraient préféré que le suspense dure plus longtemps. Difficile d'émouvoir un sanglier, surtout en Seine et Marne.

    la suite au prochain bulletin.

  • Europe 1 : entraînement intensif

    Monsieur Florent, patron du cours Florent (lire la note précédente pour ne pas être complètement largué) vient de m'envoyer une demi douzaine d'avocats armés d'opinels, et c'est sous la menace que je rédige la présente note.

    Je rectifie donc: je n'ai signé aucun contrat avec le cours Florent, et Francis Perrin n'assure aucunement la fonction de professeur de diction.

    Ouf! ils sont partis.

    Je vous dois la vérité. Mon prof de diction se nomme Romane. Non, pas Romane Serda. Vous confondez avec la prêtresse du sevrage alcoolique.
    Il s'agit de Romane tout court, célèbre autrice (on dit bien: une actrice) des petits mots, recueil de textes poétiques que vous pouvez acquérir pour la modique somme de 500 roubles (ou 3000 yen si vous êtes japonais).
    Grace à elle, et en une seule séance, j'ai pu sortir un son non guttural qui prouve que je suis sorti depuis longtemps de l'âge des cavernes.
    Merci Romane

    Lundi, j'ai droit à ma deuxième leçon: le langage articulé. Support de lecture : Oui-oui et son beau taxi, aux éditions Odile Jacob.
    Tout un programme.

    bonne nuit à tous

    Luc

    P.S. Au fait, il faut libérer Ingrid Bettancourt. ça va de soi.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu