Avertir le modérateur

drôle - Page 4

  • Critique photo et douche sensuelle

    Tiens, pour changer une critique photo postée ce matin sur mon livre d'or (luc-doyelle.com
    Pour infos, j'ai une sale manie : Je mets tous mes modèles sous une douche, à un moment où à un autre. allez, je vous en mets une en cadeau...




    Hello Lucius,

    Un très bon portrait de mode, mis à l’index :o), de belles images très " pros " de lingerie, tes désormais, devenues célèbres, photos de douche, quel site multidisciplinaire, quelle variété et quelle qualité !.

    Bravo, Lucius, continue, tu n’a pas fini de nous épater !.



    117676054.jpg



  • critique littéraire : le commentaire de MissYou

    Cette fois, ce n'est pas "les liaisons presque dangereuses", qui est commenté, mais mon 2e roman : "C'est au pied du mur qu'on mange des merles".
    Ne le cherchez pas sur Amazon, il ne paraîtra qu'en fin d'année, mais MissYou est une personne que j'apprécie beaucoup et je lui ai confié mon manuscrit.
    voici ce qu'elle pense de ce deuxième roman:



    Je viens de terminer ce deuxième roman de Lucius et j'’y ai retrouvé tout ce que j'’avais aimé dans le premier : le ton, l'’humour, encore plus décalé... – ah les notes bas de page : un régal, les personnages de l’'Amie et des mectons, l’'histoire loufoque à souhait, les sauts à travers le temps par le biais d’un placard. Un délice à lire et à rires. Spécial sourire pour l’'entracte que j'’ai adoré. A lire pour le bonheur d'un joli moment plein de folie douce !!

  • Marché du livre de Pavant (Aisne)

    Un grand auteur (au moins un mètre soixante quinze) sera présent au marché du livre de Pavant, pour vendre son roman (Les liaisons presque dangereuses) et le dédicacer, le samedi 28 juin de 10h à 17h.
    Si vous passez dans le secteur, arrêtez-vous pour me dire bonjour, ça me fera plaisir.


  • Un éditeur hors norme : Les Nouveaux Auteurs

    Ce blog existe depuis quelques mois, et je n'ai pas encore écrit un article sur mon éditeur. Je me hâte de réparer cet oubli.

    en quoi Les Nouveaux Auteurs se distingue des autres éditeurs?
    Par une approche citoyenne : Les manuscrits sont examinés par un comité de lecture composé de personnes de tous milieux socio-professionnels. Rien à voir, donc, avec les grandes maisons d'édition qui refilent le boulot a des érudits qui y jettent un oeil distrait durant quelques secondes, puis renvoient le tout séance tenante.

    Chez les Nouveaux auteurs, après un premier écrémage nécessaire, chaque manuscrit est lu par au moins cinq membres du comité, qui ont obligation de remplir une fiche de lecture détaillée, agrémentée d'une note de 1 à 10. La moyenne de l'ensemble des notes, détermine si le roman sera publié (il faut obtenir plus de 5/10)

    En ce qui concerne la diffusion, l'éditeur mise sur internet et le tirage numérique. Premier inconvénient, cela ne lui permet pas d'inonder les librairies de France et de Navarre (surtout de Navarre). Avantage de cet inconvénient, un roman a une durée de vie illimitée, du fait d'un stock tampon réduit. Alors qu'en offset, l'éditeur a sur les bras un stock de livres qu'il enverra au pilon à la première occasion, l'impression numérique permettra à mon livre de se vendre encore dans dix ans (oui, je suis optimiste). Un bon point, quand on pense qu'Albin Michel et ses copains monopolisent 95% des étals des libraires. puisque je n'ai pas accès à ces étals, ni aux radios et chaînes de TV, je mise sur la durée (et sur mon blog).

    Maintenant, parlons de l'avenir : Les Nouveaux auteurs se sont distingués récemment en organisant le concours "roman de l'été" avec le partenariat de Femme Actuelle. Ce concours a été un vrai succès, avec un lautéat, David Hepburn, tiré (enfin, son roman, plutôt) à 20 000 exemplaires et classé, déjà, 27e des ventes en France. Mon éditeur aurait-il mis un pied dans la cour des grands? Quand on sait que ce concours aura lieu à nouveau l'année prochaine, cela augure du bon... ou du très bon. Espérons que l'ensemble des auteurs tireront profit de ce succès.

    Pour finir, quelques liens utiiles:

    Les nouveaux auteurs

    Les liaisons presque dangereuses



  • Commentaire de Martin Luther k., orateur

    Nous recevons à l'instant un témoignage de Martin Luther k., orateur, qui a souhaité garder l'anonymat:


    J'ai fait un rêve (I had a dream, NTD): Je lisais les liaisons presque dangereuses, de Luc Doyelle. Je me suis réveillé le rire aux lèvres !

  • Analyse des liaisons presque dangereuses, par Paul B.

    En direct de sa cuisine, le grand chef Paul B. nous livre les résultats de son étude du roman de Luc Doyelle : les liaisons presque dangereuses.

    Je me suis intéressé au roman de Lucius lorsque j'ai appris que sa célèbre recette de couscous y serait dévoilée. Une première lecture m'a permis d'infirmer cette information. La recette est juste évoquée, au cours d'un obscur chapitre, certes très drôle, mais décevant d'un point de vue culinaire. J'ai tout de même relu ce roman attentivement, pour y découvrir une multitude d'informations. Certaines sans importance, comme l'emplacement de la cité perdue de l'Atlantide ou la mystère des pyramides d'Egypte (qui se soucie de ces détails, de nos jours?). Évidemment, le tout est parfaitement crypté, mais le cabinet d'experts dont j'ai loué les services (et dont les membres ont mystérieusement disparu depuis) a su rendre limpides certains chapitres.
    Il reste une zone d'ombre sur cette recette. Y a-t-il, oui ou non, des pois chiches? Je pense que Luc Doyelle a volontairement omis cette information dans l'espoir que sa recette disparaisse à jamais avec lui. Quelle tragédie pour la gastronomie !

  • Prix de l'inaperçu

    Je relaie une info reçue aujourd'hui:



    Chers amis abonnés de la newsletter du Prix de l'Inaperçu,

    La première édition du prix de l'Inaperçu a donc eu lieu la semaine dernière au café de l'Industrie à Paris. Merci à toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement, merci aux autres pour leurs encouragements. L'identités de nos vainqueurs (Hugues Jallon et Patrick Neate) a été dévoilée par communiqué de presse le lendemain de l'évènement, l'heure est désormais au récit en images de la soirée : des interviews vidéo des lauréats, de leurs éditeurs et de membres du jury, assorties de quelques photos de la soirée vous attendent à l'adresse habituelle :
    http://www.prixdelinapercu.fr

    Rendez-vous dans quelques jours pour une nouvelle mise à jour du site, consacrée cette fois aux retombées média du prix (et oui, il y en a eu !). Du reste, si vous croisez ou avez croisé une brève sur le sujet, n'hésitez pas à nous en faire part, il reste quelques trous dans les mailles de notre filet. Celles et ceux qui ont pris des photos de la soirée sont également invités à nous les faire parvenir.

  • Le troisième roman

    Juste un rappel:
    Je travaille actuellement mon troisième roman, qui sera un polar déjanté et aux rebondissements multiples.
    Le titre provisoire est : "Ce salopard de Nestor Boyaux".
    Rien ne dit que ce titre perdurera, mais il me plaît bien...

  • critique littéraire : le commentaire de Marie-Pierre

     

     

    Je suis plongée depuis ce matin dans les Liaisons presque dangereuses de notre ami Lucius... J'avoue que mes corvées n'ont pas beaucoup avancé aujourd'hui !!
    Néanmoins je suis ravie de retrouver la recette du homard à l'armoricaine que je faisais dans mes plus jeunes années et un grand merci à Lucius von Lucius pour toutes ces réponses aux vendeurs-de-fenêtre-et-de-chauffage-et-produit-mir-acle-qui me font parfois hésiter à répondre au téléphone ... 

  • critique littéraire : le commentaire de Lacdie

    PEtit à petit, j'arrive à recenser l'ensemble des commentaires qui m'ont été faits depuis un an et plus. Si j'étais moins bordélique...

     

    en voici un autre:

     

     

    Lisez "Les liaisons presque dangereuses" de Luc Doyelle, vous allez bien rire. Situations cocasses vécues par chacun d'entre nous et vie de tous les jours pleine d'entrain, plus un suspense qui tient en alerte jusqu'au bout. 

  • critique littéraire : le commentaire de Florence

    là aussi, c'est court...

     

     

     

    Les liaisons presque dangereuses de Luc Doyelle

    http://www.luc-doyelle.com/roman.html

    je le dévore

     

     

     

  • critique littéraire : le commentaire de Nosy

    Merci Nosy...

     

     

     

     

    Un jeune auteur qui manie avec talent humour et sensibilité. Un rien déjanté, parfois, sans doute pour mieux apprivoiser une vie pas toujours facile.
    Pas encore terminé...
    Nosy.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu