Avertir le modérateur

  • Lettre ouverte à Moulinsart : Boycottons Tintin !

    Lettre ouverte à l’intention de Monsieur Nick Rodwell 
    De la part des tintinophiles et défenseurs de la liberté d’expression du monde entier.

    L’écrivain Bob Garcia, auteur de cinq petites études tintinophiles (« Jules Verne et Hergé d’un mythe à l’autre », « Tintin à Baker Street », « Tintin au pays du polar », « Hergé la bibliothèque imaginaire », « Hergé et le 7ème art »), tirées en moyenne chacune à 500 exemplaires en moyenne, et ayant pour but de faire mieux connaître Tintin auprès du plus jeune public, vient d’être condamné à payer 40.000 euros de dommages et intérêts. Deux de ces ouvrages contiennent une trentaine de vignettes de Hergé au titre de la courte citation graphique et conformément à la convention de Berne de 1974 (ratifiée par la France), afin d’illustrer le propos. Les autres n’en contiennent aucune. Bob Garcia ne s’est pas enrichi avec la vente de ces ouvrages, pas plus que l’association qui a publié ces ouvrages. Les cinq études ne font aucun tort à l’image de Hergé et ne portent aucun préjudice à ses ayants droits. 
    Aujourd’hui, Bob Garcia, qui connaît des difficultés financières, a proposé par voie d’avocat une solution de conciliation à Moulinsart (étalement du règlement). En réponse, Moulinsart a fait savoir par voie de presse qu’elle cherchait une « solution humaine » à ce « regrettable incident » et a envoyé le même jour à Bob Garcia un commandement de payer avec saisie-vente de ses biens, au plus tard le 11 novembre 2009… 
    Bob Garcia vit donc depuis cette date dans l’angoisse de l’arrivée des huissiers qui peuvent vider sa maison et son compte en banque déjà exsangue. Bob Garcia n’est pas un cas isolé. 
    Sous prétexte de défendre Tintin, Monsieur Nick Rodwell accumule depuis des années les menaces, pressions, procédures juridiques et insultes personnelles envers toute personne, association ou auteur qui souhaite rendre hommage à Tintin. 
    Après les récentes affaires de la « liste noire de la RTBF », de l’interdiction de filmer faite aux journalistes lors de l’inauguration du Musée Hergé, et pire encore de la scandaleuse révélation de Monsieur Rodwell concernant les enfants autistes de deux journalistes, l’affaire de la « saisie-vente » des biens de Bob Garcia, accompagnée du cortège de mensonges et de désinformations habituel de Moulinsart, est l’affaire de trop. 
    Les passionnés de Tintin et associations de tintinophiles défenseurs de la liberté d’expression ont décidé de réagir unanimement et fermement. 
    Puisque la seule chose qui semble intéresser Moulinsart est l’argent, des milliers de fans de Tintin du monde entier ont décidé de boycotter les produits dérivés de Moulinsart et les adaptations cinématographiques de Spielberg si l’amende de 40.000 euros – aussi exorbitante qu’injuste - infligée à Bob Garcia n’est pas effacée dans les plus brefs délais. 
    Il semble clair que Monsieur Rodwell a décidé de faire de Bob Garcia un bouc émissaire et un exemple destiné à dissuader les contrefacteurs de la marque Tintin, et ce, en prévision de l’inondation du marché par les produits dérivés des films de Spielberg et de Moulinsart. Mais il y a erreur sur la « cible ». Bob Garcia est un écrivain réputé. Sa passion pour Tintin ne constitue pas un crime. Un livre sur Tintin n’est pas un produit dérivé de Tintin. Faire interdire un livre pour des prétextes aussi futiles est un acte grave qui va à l’encontre de la liberté d’expression la plus élémentaire. Outre les tintinophiles et lecteurs de bandes dessinées, les auteurs d’exégèses et toute personne désireuse de défendre la liberté d’expression, s’associent à la défense de Bob Garcia et appellent également au boycott des « produits » Tintin.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu