Avertir le modérateur

extrait : la faim justifie qu'on mange des merles

Michèle et moi sommes à mi-parcours de notre stage de survie aux Églantines, unité de soins, fleuron du sixième secteur. Nous nous sentons déjà plus forts, et savons que si nous en sortons sains et saufs, plus rien ne pourra nous briser. C’est donc avec fierté que nous endurons les épreuves. Notre principale tâche est de comprendre les pathologies mentales en observant les vingt patients de l’unité, et pour cela, nous disposons d’un atout essentiel : l’équipe nous laisse dialoguer entre nous, et surtout, avec chaque malade. Nous pensons que c’est un signe de faiblesse de leur part, mais nous profitons sans scrupule de cette opportunité.
La patiente la plus intéressante est Marcelle. C’est aussi la plus gentille. Mon premier contact avec elle s’est soldé par une esquive, in extremis, de son pied gauche lancé en direction de mes attributs reproducteurs, dans un mouvement circulaire que les karatekas nomment Mawashi Geri. Depuis, nous nous entendons à merveille, ce qui m’a permis de travailler mes réflexes au fil des jours. Grâce à Marcelle, j’ai pu cette année me qualifier pour le championnat de France de kung-fu. J’ai, en effet, abandonné provisoirement le judo, car la ville de Dole ne comporte, aujourd’hui, aucun habitant susceptible de m’apprendre le kata du troisième dan.
Marcelle pense que les faux époux Thurenge sont planqués aux Églantines, bénéficiant de la complicité du docteur Livingstone. Par ailleurs, elle ne comprend pas pourquoi, lorsqu’elle allume sa radio, tous les speakers dégoisent sur sa vie privée. Gilbert a proposé sa théorie. Les ondes cérébrales de Marcelle seraient en phase avec la fréquence de RTL, d’où une fuite probable d’informations mettant en péril son intimité la plus profonde.
Gilbert est l’intellectuel du service. Il dépense ses journées en conjectures sur les grands principes de l’astronomie et de la physique nucléaire. La semaine dernière, il a démontré que le barrage de Vouglans délivrait dix-huit gigawatts par heure, soit un milliardième de milliardième de l’énergie émise par alpha du Centaure en une seconde. Malheureusement, l’auditoire s’est montré, soit peu convaincu, soit peu passionné par la performance de Gilbert, que ce soit dans les rangs de patients ou de l’équipe soignante. Seul le médecin-chef a montré quelque intérêt à l’affaire en octroyant à Gilbert cinquante gouttes de butixol supplémentaires, ce qui représente une belle récompense. Le butixol est une merveille de la technologie occidentale, apte à foudroyer tout neurone récalcitrant. On l’emploie également comme herbicide dans les jardins potagers, ainsi que pour éliminer toute trace de rouille sur un vieux portail métallique.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu